Le gouvernement de facto accorde une décharge controversée aux anciens ministres pour relancer le débat électoral…

Tous les ministres de 1991 à 2017 ayant un avis favorable de la CSCCA obtiennent décharge par le gouvernement de facto haïtien.

L’entrave de la décharge pleine et entière est écartée sur la route des anciens serviteurs de l’État. En conseil des ministres, le 4 juillet en cours, l’exécutif a décidé d’accorder décharge à tous les anciens premiers ministres et ministres du pays qui ont été au service de la nation entre 1991 et 2017.

La nouvelle a répandu sur les réseaux comme une traînée de poudre. Le conseil des ministres réuni le 4 juillet 2021 a décidé d’accorder décharge à tous les ex PM et ex ministres qui ont constitué les gouvernements depuis la première présidence d’Aristide à celle de Jocelerme Privert. Tous ces ministres ayant obtenu un avis favorable de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA) ont droit à leurs certificats de décharge.

C’est le secrétaire général de ce conseil, Renald Lubérice, qui l’a annoncé à travers son compte twitter: ” Réuni à l’extraordinaire ce dimanche 4 juillet 2021, le conseil des ministres a décidé d’accorder pleine et entière décharge à tous les ex PM et ex ministres ayant servi la République du 7 février 1991 au 7 février 2017 et ayant un avis favorable de la Cour des comptes”, peut-on lire dans ce tweet.

Il faut aussi rappeler que cette décision est prise simultannément aux informations faisant croire que le chef de l’État a fait choix d’Ariel Henry comme nouveau chef de gouvernement. Ce dernier ne devait pas pouvoir remplir cette fonction sans décharge pour avoir administré le ministère de l’interieur et des collectivités territoriales (MICT) en tant que ministre. Cette mesure pour le moins étonnante, suscite déjà des remous dans l’opinion publique et fait penser à un coup de truel en faveur du nouveau PM.