Les mesures policières post-séisme

À l’occasion d’un point de presse donné, le jeudi 19 août 2021, la PNH a fait le point sur la situation post-séisme et les mesures adoptées. Entre autres décisions prises, la porte-parole de l’institution, Marie Michelle Verrier, annonce que les dépendants des policiers, victimes du séisme, peuvent se rendre à Bernard Mevs et à l’hopital central de la PNH à Bon Repos. Parallèlement, elle a lancé un ultimatum aux policiers en possession des matériels de l’institution et qui fuient leurs postes.

Marie Michelle Verrier n’a pas déploré de morts policiers durant le séisme du 14 août. Elle n’a non plus évoqué de décès d’aucun employé des différentes bases policières disséminées dans cette région. Cependant, elle note parmi la dernière catégorie que la PNH enregistre 407 blessés.

Selon Mme Verrier, le haut commandement de la police nationale d’Haïti a pris toutes les mesures nécéssaires pour accompagner les familles des policiers victimes par cette catastrophe qui envoie vers l’au-delà environ deux milles individus. La porte-parole précise que tout policier ayant un dépendant fracturé ou blessé lors du séisme peut l’acheminer à l’hopital central de la PNH ou à Bernard Mevs pour les soins necessaires.

Un ultimatum de 15 jours accordés aux policiers abandonnant leurs postes de travail

La PNH a aussi fait le point sur certains policiers qui ne sont pas retourner à leurs postes de travail alors qu’il ne sont pas en congé d’étude. Le commandement de la PNH leur accorde 15 jours francs pour remettre les matériels de l’institution qui sont en leur possession. Passé ce delai, la PNH publiera leurs photos et engagera des poursuites judiciaires contre eux au niveau national qu’international, menace la porte-parole.

Plusieurs tentatives d’évasion empêchées

La police nationale annonce aussi avoir déjoué plusieurs tentatives d’évasion dans différents centres carcéaux des zones affectées. Parallelement, elle concède qu’aux Cayes, certains prisonniers ont quand même trompé la vigilance des agents de l’ordre.

Présence renforcée à Martissant

Malgré la mise en déroute systèmatiquement au niveau de la troisième circonscription, la porte-parole a dit avec assurance que la police augmente sa présence à Martissant. Entre autres objectifs, elle veut assurer mieux l’accès des aides humanitaires dans le grand sud. Outre Martissant, elle informe accuser une presence plus significative tout au long de ce curcuit routier menant dans les zones sinistrées. Mme Verrier plus loin, invite tout ceux qui veulent se rendre dans le sud pour apporter de l’aide aux victimes de prendre contact avec la police.