Assassinat de Jovenel Moïse : Bogota ouvre une enquête sur Dimitri Hérard

Le chef de l’USGPN, Dimitri Hérard a effectué plusieurs voyages en terre  colombienne et dans plusieurs autres pays de l’Amérique Latine  et de la Caraibe avant l’assassinat du président Jovenel Moïse le 7 juillet dernier. La police colombienne annonce l’ouverture d’une enquête pour déterminer les causes et l’agenda de ces voyages notamment ceux effectués en Colombie.

Dimitri Hérard visé par une enquête de la Police Colombienne pour ses différents voyages effectués dans ce pays et aussi dans plusieurs autres pays de l’amérique du Sud au cours de cette année dont le Panama, l’Équateur, la Répubique Dominicaine…a indiqué Jorge Luis Vagas, le responsable de la police colombienne promet de faire la lumière sur les causes et les circonstances de ces périples.

Par cette enquête, les autorités cherchent à déterminer s’il existe un lien entre ce haut responsable de la sécurité du Palais et les ex-millitaires colombiens (21) accusés dans l’assassinat du président Jovenel Moïse. Puisqu’il a effectué rien que cette année plusieurs voyages en Colombie et y est resté pendant plusieurs jours.

Pour l’instant, les enquêtes colombiennes ont pu retracer l’achat de 19 billets d’avion sur une carte de crédit d’une compagnie de sécurité  (CTU) basée en Floride aux États-unis, dirigé par un certain Antinio Emmanuel Itriago Valera d’origine Vénézuélienne. Et que deux des trois colombiens tués par la police haïtienne après l’assassinat de Jovenel Moïse travaillaient pour cette entreprise.

21 ex-militaires colombiens sont accusés dans l’assassinat du président Moïse.Trois ont été tués lors d’un échange avec des agents des forces de lordre dans la journée du mercredi 7 juillet à Pétion-Ville. 17 sont  interpellés dans le cadre d’une enquête et 5 autres sont recherchés par la PNH.

Bogota veut rapatrier les corps des trois ex-militaires tués en Haïti dans le cadre de l’exécution du Président Jovenel Moïse. Âgés de 40 à 45 ans, ces ex-millitaires ont quitté, pour la plupart, l’armée colombienne en 2018. Depuis, ils prêtent leurs services à des entreprises privées de sécurité et autres.

Dimiri Herard viré
L’assassinat du président Jovenel Moïse a pratiquement tout chambardé au niveau  des responsables des unités de la sécurité  présidentielle. Dimitri Hérard n’est plus le numéro un de l’USGPN. Il a été remplacé, hier lundi 12 juillet 2021 par Cicéron Cedernier.

Dimitri dans les mailles de la Justice
En plus  d’être viré, l’ancien responsable de l’Unité de sécurité du Palais national (USGPN) est dans le collimateur de la Justice. Il doit répondre dans les prochaines heures aux questions du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Me Berdforf Claude, qui, à  l’instar de Youri Latortue, Steven Irvenson Benoit, Dimitri Vorbe, Pierre Réginald Boulos..ot été invités au Parquet de la Capitale.

Ce n’est pas la première fois que l’on retrouve d’anciens militaires colombiens embauchés comme mercenaires à l’étranger. L’armée colombienne est en effet une des plus puissantes du continent. C’est aussi une des plus aguerries, après des décennies de lutte contre différents groupes de guérillas, de paramilitaires et de mafias de la drogue.