PRODEV: une organisation qui s’investit totalement dans le potentiel humain

Le PRODEV est une organisation qui œuvre principalement dans le secteur éducatif. Il intervient directement dans la formation d’élèves, de professeurs et l’accompagnement de certains autres centres scolaires. Outre cela, le PRODEV s’implique dans plusieurs autres projets visant à valoriser le développement humain dans la perspective d’une société plus éducative et prospère.

Fondée en 1995, le PRODEV (Progrès et Développement) n’a jamais ménagé ses efforts en vue de renforcer, dans la mesure du possible, le secteur éducatif Haïtien. Selon le directeur exécutif de cette structure, l’organisation gère directement 3 écoles dont deux sont complètement gratuites. Il s’agit de l’école Saint Jean-Baptiste de Saint-Marc, l’école nouvelle Zoranje et l’école nouvelle royale caribean de Labadee.

Maryse Penette-Kédar
Co-fondatrice de PRODEV

En fait, selon le responsable, l’organisation était parmi les premières à mettre des structures temporaires dans les camps après le séisme du 12 janvier pour faciliter le retour à l’école des jeunes et des enfants. Bien de temps après, elle commence à ériger des structures en dure dont certains sont devenues des écoles phares dans le pays.

Plus de 19 écoles dans le département de l’Ouest jouissent de l’accompagnement du PRODEV notamment sur le plan de la bonne gouvernance, au niveau des bonnes pratiques pédagogiques et l’amélioration des méthodes de l’enseignement des maîtres (l’élimination du châtiment corporel par exemple). Le PRODEV informe aussi qu’il appui pas moins de 15 écoles dans le Sud où se trouve l’un de ses bureaux. Par ailleurs, précise le responsable, cinq piliers fondamentaux caractérisent les écoles qui sont totalement à charge de l’organisation, en l’occurrence : le bien-être des apprenants, la formation continue des enseignants, la bonne gouvernance, un environnement approprié et l’implication des parents.

L’ambition du PRODEV déborde dans le simple fait de concentrer ses efforts dans la formation classique des jeunes. D’autres projets sont en cours d’exécution. Le directeur note à cet effet, un projet pilote consistant à expérimenter un jardin scolaire dans l’idée de partager avec les élèves la corrélation existant entre l’apprentissage et l’agriculture. Dans le Sud un projet de Santé est aussi en expérimentation. Il est question d’accompagner trois centres de santé en vue de favoriser des soins de santé aux enfants et particulièrement, aux femmes enceintes.

Un projet baptisé PRODEVTECH démarrera sous peu. Étant une initiative technologique, les élèves dès l’age de six ans apprendront à travers elle, à programmer des objets électroniques et manipuler des applications. Un autre projet pilote regroupant une soixantaine de jeunes apprendront la couture moderne. Ils suivront dans le même temps des cours concernant la gestion, l’entreprenariat et le marketing afin de pouvoir non seulement produire mais écouler la production.

En perspective, un projet de citoyenneté et de gestion de projet est en préparation. Il regroupera 50 à 60 jeunes. Il sera implanté au village la renaissance, a fait savoir le directeur exécutif qui effleure aussi les efforts de l’organisation dans des activités d’alphabétisation. Pour le responsable, les potentialités sont existantes, il ne reste qu’à trouver les moyens.