CONCACAF : le Football haïtien lourdement sanctionné

La Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) a informé aux dirigeants haïtiens que le pays a été sanctionné suite à des échauffourées qui ont été éclatées lors de la finale du championnat national de Football professionnel de première division masculine.

Le football haïtien dans la tourmente.
Suite à une multitude de rencontres, le secrétaire général de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes, Phillipe Moggio, a adressé une lettre aux responsables du football national dans laquelle il les a informé d’une décision prise par ladite confédération suite au chaos généralisé enregistré lors de la finale du championnat national de première division opposant Violette Ac et la formation Archeloise. Le pays ne pourra pas recevoir pendant un an aucun match officiel.

“La présente lettre a pour objet de vous informer d’une décision prise par le Conseil de la CONCACAF lors de sa réunion du 28 janvier. En raison des événements violents qui ont eu lieu lors des récents matchs de clubs en Haïti, le Conseil a décidé, à titre préventif et pour assurer la sécurité de tous les participants, d’interdire à Haïti d’accueillir toute compétition/match de club de la CONCACAF jusqu’en 2022”, a annoncé Le secrétaire de la CONCACAF.

Les clubs haïtiens dans la dèche

Le Don Bosco de Pétion-ville, le Cavaly de Léogane et Arcachaie FC tous engagés dans des compétitions étrangères joueront des matchs loin de leur 12ème homme, un élément important.

Après tant de tergiversations, la rencontre opposant les deux équipes précitées a été reprogrammée alors que les dirigeants du football local avaient déjà tranché en faveur de l’équipe de la Capitale haïtienne, le Violette AC .